Le distributeur d'histoires courtes de Short Edition

Le distributeur d’histoires courtes : 1001 manières de publier #2

Le dis­tri­bu­teur d’histoires courtes de Short Édition, qui a récemment fait son appa­ri­tion à la gare Saint-​Charles, rencontre un beau succès partout où il est installé, dans les halls de gare et d’aéroport, dans les salles d’attente… Pour les auteurs de la pla­te­forme, c’est une autre manière, ludique et innovante, de voir publier leurs textes.

 

Short Édition, un éditeur communautaire à succès

Pour commencer, connaissez-​vous Short Édition ? Derrière la pla­te­forme, il y a un éditeur qui se définit comme « l’éditeur com­mu­nau­taire de la lit­té­ra­ture courte ». Sur son site et ses appli­ca­tions, y est publié « tout ce qui se lit en moins de 20 minutes » dans dif­fé­rentes caté­go­ries d’écrits : nouvelles, BD courtes, poèmes, textes de moins de 6000 signes (rangés dans la catégorie des « très très courts »), lit­té­ra­ture classique et jeunesse. Depuis sa création en 2011, la pla­te­forme comp­ta­bi­lise 11 millions de lectures, pour 40 000 œuvres en ligne ! Un chiffre incroyable qui témoigne du succès rencontré par Short Édition.

 

Quel éditeur pour quels auteurs ?

L’innovation apportée par Short Édition a consisté à calquer le mode de publi­ca­tion sur les usages des lecteurs : publier du court pour des temps de lecture frag­men­tés sur mobile ou tablette. Par ailleurs, Short Edition est une pla­te­forme com­mu­nau­taire : on lit, on écrit, on commente, on vote… Chaque auteur possède une page per­son­nelle où il dépose ses textes, et a accès à des sta­tis­tiques concer­nant leur lecture et les abonnés à son compte. Les œuvres des 5000 auteurs ont été sélec­tion­nées par un comité de « grands lecteurs ». Il s’agit d’une pro­duc­tion hété­ro­clite, tant du point de vue de la qualité lit­té­raire que des genres proposés, mais qui dans la diversité des thèmes abordés  constitue un ins­tan­ta­né inté­res­sant.

 

Imprimer un texte dans un hall de gare

Mais pour en revenir au dis­tri­bu­teur d’histoires courtes, voici comment il fonc­tionne : l’usager se voit offrir une histoire courte, de longueur variable, selon le temps dont il dispose pour la lire (une, trois ou cinq minutes). Aucune sélection de genre n’est possible, ce qui participe de l’aspect ludique de la chose : l’usager lira, selon le hasard du moment, de la lit­té­ra­ture classique ou de la science-​fiction. L’histoire est imprimée sur place sur un papier en forme de ticket de caisse, long et étroit, que l’éditeur aime à comparer à un papyrus. L’offre est la même dans le dis­tri­bu­teur que sur la pla­te­forme de Short Édition, à ceci près qu’on n’y trouve que des histoires de moins de 5 – 6 minutes. L’éditeur affirme que les trois quarts des histoires imprimées par le dis­tri­bu­teur sont des textes des auteurs de la pla­te­forme, le quart restant étant composé de textes clas­siques. (Mais des varia­tions sont possibles d’un dis­tri­bu­teur à l’autre, selon les choix effectués dans le catalogue par telle ou telle gare. Par exemple, à la Gare TGV Aéroport Charles de Gaulle, des histoires en français et en anglais sont publiées.)

 

Pour une extension du domaine de la publication 

À ce jour, les dis­tri­bu­teurs comp­ta­bi­lisent 250 000 impres­sions d’histoires courtes (prévues à la base pour une publi­ca­tion en ligne et une lecture sur mobile). Les auteurs, ayant signé un contrat avec Short Édition, per­çoivent des droits d’auteur à chaque exploi­ta­tion de leurs œuvres dans un dis­tri­bu­teur. Ainsi, en plus d’étendre la diffusion des textes de ses auteurs, Short Édition légi­ti­mise une pratique amateur de l’écriture. Une bien belle aventure édi­to­riale !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.